By Michel Onfray

Le seul fil conducteur de ce quatrième quantity du magazine hédoniste est : remark être heureux, et jouir, et résister aux puissances mortifères, en notre monde trop chrétien ? Avec ce programme désormais classique, Michel Onfray butine ici et là : d’une lecture de Don Quichotte au mythe de Don Juan, d’une tirade anti-libérale à « l’érotique solaire », de l. a. tétralogie wagnérienne à Diogène Laërce, de l. a. « Grande Santé » nietzschéenne à los angeles définition du « glamour » (qui, dans le Larousse, se trouve entre « gland » et « glaire »), des stoïciens aux vitalistes, de Balthus à Augiéras, etc… C’est dire l’éclectisme de l’ouvrage – et, paradoxalement, son unité profonde. Ces « orages désirés » sont le carnet de bord d’un écrivain obstiné sur son chantier. Ajoutons-y, comme toujours, le variety de Michel Onfray. Ce mélange d’érudition et de légèreté, ce dosage très particulier de métaphysique et de vie quotidienne. Un réel bonheur de lecture…

Show description

Preview of La lueur des orages désirés (Journal hédoniste, tome 4) PDF

Similar Christianity books

God's Secret Agents: Queen Elizabeth's Forbidden Priests and the Hatching of the Gunpowder Plot

One night in 1588, simply weeks after the defeat of the Spanish Armada, younger males landed in mystery on a seashore in Norfolk, England. They have been Jesuit clergymen, Englishmen, and their objective was once to accomplish through strength of argument what the Armada had didn't do through strength of fingers: go back England to the Catholic Church.

America's Prophet: Moses and the American Story

The exodus tale is America's tale. Moses is our actual founding father. during this groundbreaking booklet, ny instances bestselling writer Bruce Feiler travels via touchstones in American background and strains the biblical prophet's effect from the Mayflower via this present day. Feiler visits the island the place the pilgrims spent their first Sabbath, climbs the bell tower the place the freedom Bell was once inscribed with a quote from Moses, retraces the Underground Railroad the place "Go Down, Moses" used to be the nationwide anthem of slaves, and dons the gown Charlton Heston wore within the Ten Commandments.

The Meaning of the Dead Sea Scrolls: Their Significance For Understanding the Bible, Judaism, Jesus, and Christianity

The tale of the invention of the 1st lifeless Sea Scrolls has develop into part of Western lore. Who has now not heard in regards to the Bedouin shepherd who threw a rock right into a cave, heard a crash, went in to discover, and located the scrolls? the tale in that shape might be exact, however it seems to be anything of a simplification.

Good Tidings and Great Joy: Protecting the Heart of Christmas

In her ny occasions bestsellers Going Rogue and the USA through middle, Sarah Palin printed the powerful Christian religion that has guided her existence and kin. In sturdy Tidings and nice pleasure she demands bringing again the liberty to precise the Christian values of the season. She asserts the significance of holding Jesus Christ in Christmas—in public monitors, university concert events, pageants, and our expressions to each other other—and laments the over-commercialization and homogenization of Christmas in present day society.

Extra info for La lueur des orages désirés (Journal hédoniste, tome 4)

Show sample text content

Vous souffrez de devoir faire face à vous-même dans l. a. solitude, sans ami, sans complice, sans compagne, sans compagnon ? Vous n'acceptez pas de devoir vous regarder dans l. a. glace et de savoir votre visage corruptible, passager, près de disparaître, s'effaçant petit à petit, jour après jour sous les rides, l'avachissement, los angeles fatigue et les ans ? Vous ne supportez pas l'idée que l'éternité se fera sans vous ? Que vous comptez pour rien en regard des volcans, de l. a. foudre et des comètes ? Alors, disent les prêtres laïcs, venez et nous ferons une communauté, l'union fait los angeles strength. Pitoyables certitudes... Le contrat social procède de cette incapacité à être soi tout seul et à regarder son avenir en face, en le sachant borné par l. a. mort, sans possibilité d'échapper à ce destin. En renonçant à moi-même, et pour los angeles durée de l. a. forme ainsi créée, Etat, kingdom, République, Confédération, j'accède à une durée plus certaine, plus fiable, plus longue - voilà remark s'illusionne celui qui n'accepte pas sa finitude. Il pense qu'en devenant membre d'une communauté, il atteint lui-même l. a. longue durée de los angeles mécanique politique ainsi créée. De l. a. famille, cette cellule communautaire de base, à l. a. state, voire à l. a. Planète entendue comme un territoire commun, l'individu peut croire au dépassement de son angoisse par los angeles fabrication d'une œuvre qui le porte et le contient. Mais il s'illusionne, là encore. L'appartenance communautaire, l'espèce, une terre politiquement délimitée ou une tribu artificiellement fabriquée, ne dispense pas d'avoir à mourir. vehicle cette tâche ne se délègue pas. En se divertissant du côté de los angeles politique, en croyant aux guerres, à l. a. diplomatie, à l. a. révolution, à los angeles cité idéale, aux lendemains qui chantent, à l'avenir radieux, les hommes se contentent de sacrifier aux démons de Sisyphe, comme des milliards d'autres avant eux. los angeles faith de l. a. République, celle de los angeles Démocratie, de l'Etat, du Reich, du Socialisme ou de l'Europe fabrique des sujets, certes, mais elle ne dispense pas l'individu de culminer dans l'être métaphysique condamné à assumer seul les tâches existentielles. Certes, il pourra différer le règlement de ses problèmes ontologiques, mais il vieillira, souffrira et devra mourir seul, se retrouvant face à lui, sans secours attainable ducôté de los angeles communauté. Le citoyen meurt accessoirement, l'individu certainement. Le paradis sur terre ? Une fiction tout aussi ugly que le ciel. L'idéal réalisé, incarné ? Vaine croyance, coûteuse en énergie, exigeante en sacrifice. Le salut par los angeles communauté harmonieuse ? Une minable croyance au nom de laquelle le XXe siècle s'est gorgé de sang jusqu'à en vomir des flots plus que de raison. Le Reich millénaire ? Le socialisme planétaire ? l. a. République universelle ? los angeles Démocratie généralisée ? Les droits de l'homme pour tous? Des rêves, des béquilles métaphysiques, des prothèses mentales, des hochets pour les petits qui se prennent pour des grands et gèrent leurs pulsions de mort en les dirigeant sur le monde, autrui, l'ennemi, l'autre, le différent, le dissemblable.

Download PDF sample

Rated 4.83 of 5 – based on 19 votes